Accueil>Nos chantiers en cours>Évolution de la plateforme e-VAE Actalians

Évolution de la plateforme e-VAE Actalians

Former autrement - 16/08/2017

De e-VAE PL à e-VAE Actalians

Plateforme d’accompagnement numérique

Dans le cadre de la stratégie d’Actalians qui vise un développement digital des outils mis à disposition des adhérents, e-VAE.PL, la plateforme d’accompagnement à distance des candidats à la VAE, doit devenir e-VAE.Actalians. Dans cette nouvelle version sera intégré  le diplôme d’état d’infirmer(e) en bloc opératoires (IBODE).

La plateforme e-VAE.PL offre depuis près de 15 ans une assistance aux salariés des professionnels libéraux et aux demandeurs d’emploi visant l’obtention d’une certification de branche via la VAE. La réingénierie de cette plateforme et son élargissement à toutes les branches professionnelles adhérentes et à tout type de certification pose la question de l’industrialisation d’un outil d’accompagnement individuel.

e-VAE.PL, 3ème génération de plateforme d’accompagnement VAE à distance conçue par Actalians, compte chaque année environ 1000 personnes inscrites et 400 candidats se présentant aux jurys VAE pour obtenir l’une des 13 certifications présentes sur la plateforme.

Augmenter de façon substantielle ce nombre, élargir le public visé à toutes les branches du champ actuel, voire futur, d’Actalians, améliorer le service proposé aux usagers de la plateforme, tels sont les objectifs de cette réingénierie. Elle sera menée sur 3 axes :

la réglementation, la technique et l’élargissement du champ.

  • Prendre en compte les évolutions réglementaires de la VAE

La loi Travail du 8 aout 2016 a notamment apporté les modifications suivantes :

– la durée d’activité requise pour postuler à une certification par la VAE est ramenée à un an, au lieu de 3 ans précédemment, et les périodes de formation initiale ou continue en milieu professionnel (par exemple les contrats d’apprentissage et les contrats de professionnalisation) peuvent désormais être comptabilisées au titre de la durée d’activité requise ; ce qui augmente considérablement le nombre d’utilisateurs potentiels de la plateforme.

– les parties de certification obtenues sont désormais acquises définitivement, et non plus seulement pour une durée de 5 ans.

Par ailleurs, les travaux menés par les certificateurs, en collaboration avec l’état, à la suite de l’évaluation de la VAE par l’IGAS vont modifier le dispositif VAE ; les blocs de compétences que les branches vont développer pour le CPF auront aussi un impact sur la gestion des démarches VAE.

Toutes ces évolutions présentes ou à venir nécessitent une transformation des fonctionnalités de la plateforme.

  • Rendre la plateforme compatible avec tous les supports Internet

Conçue avant le développement des outils connectés, la plateforme e.VAE-PL est accessible sur un écran d’ordinateur ; elle ne fonctionne pas correctement avec les supports plus récents : téléphone mobile, tablette, liseuse… Il faut donc, selon la terminologie en usage, rendre la plateforme e.VAE Internet responsive, c’est-à-dire faire en sorte que son design s’adapte automatiquement à la résolution de l’écran sur lequel il s’affiche.

  • Intégrer les diplômes d’état et leurs contraintes

La plateforme avait pour objectif de faciliter l’accompagnement des candidats aux certifications de branche (CQP et titres) des professions libérales. Or pour nombre de branches professionnelles, faciliter l’accès à des diplômes d’état par la VAE est un enjeu fort.

C’est notamment le cas de la branche de l’hospitalisation privée pour les infirmiers qui exercent actuellement sans être IBODE, diplôme qu’ils doivent acquérir dans les plus brefs délais pour continuer à exercer.

Ce sera sans doute le cas de la branche des cabinets dentaires, lorsque les modifications apportées par l’inscription de la qualification d’assistante dentaire au code de la santé seront actées.

Les fonctionnalités actuelles de la plateforme ne permettent pas d’intégrer les dossiers des diplômes d’état qui ont une structure différente de celle des certificats de branche.

 

Au-delà de la réingénierie de l’outil, le dispositif d’accompagnement à distance des candidats à la VAE questionne les 3 concepts qui le structurent depuis 15 ans: individualisation, distance et responsabilité.

Les IBODE par exemple interviennent dans des structures plus importantes que les salariés des professions libérales. La future plateforme ne peut donc faire l’économie d’une intégration du processus de VAE collective, couramment utilisée dans les plus grosses entreprises. En outre, le processus de validation mobilisé par le ministère de la santé est différent de celui pratiqué pour les 13 certifications actuellement sur la plateforme : la distance n’est jusqu’ici pas de mise. Enfin, certains des acteurs du dispositif, et en particulier le certificateur, n’est pas représenté sur la plateforme. La responsabilité partagée va nécessairement souffrir de cet éloignement.

Documents liés

Poster E-VAE
partager cette page : imprimer :