Accueil>Qui sommes-nous ?>Nos axes de recherche

Nos axes de recherche

Dans le cadre de cet axe, R&D souhaite mettre en perspective l’expérience acquise depuis 15 ans avec la plateforme e-VAE PL avec les contraintes et pratiques spécifiques à l’obtention de diplômes d’état. Un dispositif hybride entre un accompagnement collectif en présentiel et un accompagnement individuel à distance pourrait voir le jour et apporter une réponse adaptée aux salariés et aux entreprises du secteur de l’hospitalisation privée. En s’appuyant sur les demandes actuelles, notamment pour les IBODE (infirmier de bloc opératoire diplômé d’état), Actalians pourrait construire un dispositif numérique apte à offrir aux salariés (et demandeurs d’emploi) un accompagnement personnalisé, à distance, en juste à temps, et ce tout au long du parcours VAE, jusqu’au passage en jury. On pourrait également envisager le même type d’accompagnement à distance pour d’autres dispositifs, par exemple le CPF. Cela confirmerait le positionnement d’Actalians comme OPCA du 3.0.
Le management n’est pas une notion univoque dans l’entreprise. Il ne concerne pas que le manager et son équipe. Il implique à la fois l’organisation, sa stratégie, les moyens et ressources disponibles mis à disposition du manager et des équipes, la fonction RH. Réinterroger les modèles traditionnels du management est l’objectif de cet axe de recherche. Au-delà des effets de modes, en quoi la transformation des métiers, la numérisation des protocoles bousculent-elles l’organisation du travail et les méthodes de pilotage ? Plutôt que rester dans « l’incantatoire » comme le font nombre de formations, Actalians souhaite explorer les voies possibles, interroger les pratiques existantes, confronter les usages des TPE à ceux des groupes et au final identifier si des modèles émergent. A l’heure où le numérique a fait sauter deux des trois unités associées jusqu’ici à l’action – unité de lieu et unité de temps – les modalités utiles au « faire faire » sont forcément bousculées.
La formation connait actuellement une véritable mutation, les indices des transformations en cours sont multiples. La FOAD (formation ouverte et à distance) est formellement reconnue depuis la loi du 5 mars 2014, comme moyen adapté pour dispenser de la formation. Le DPC (développement professionnel continu) mis en place par le Ministère de la Santé, propose un dispositif d’amélioration continue qui combine travail et analyse de la pratique. L’étude initiée par la DGEFP sur les FEST (formations en situation de travail) confirme que le concept de formation bouge. A l’heure de l’ubérisation, le modèle classique de la formation, comme la plupart des modèles jusqu’ici établis, est déstabilisé. La multiplication des tutoriels sur Internet, le foisonnement des MOOC (massive open online course), des COOC (corporate open online course) et autres SPOC (small private online course) démontrent que l’ex-consommateur de formation devient coproducteur. Actalians fait l’hypothèse que la digitalisation ainsi que la mise à disposition de ressources vont modifier les frontières naguère clairement établies entre travail et formation. Il s’agit via cet axe d’accompagner les entreprises dans ce domaine et permettre ainsi aux branches de construire de nouveaux modèles et d’établir des règles.

 

partager cette page : imprimer :